Enlarge the image
Photo portrait d'Odile Floch © Cédric Daya - 126 Média

Odile Floch

Jamais sans sa gourde réutilisable, Odile est passionnée de sport, de jardinage et de cuisine. Sa démarche vers le zéro déchet a commencé en 2010 avec l’achat d’un composteur.

Publié le

Odile est assistante de direction au Syndicat Emeraude depuis 11 ans. Elle gère au quotidien l’organisation des comités syndicaux, les ressources humaines, l’administratif et les commandes de composteurs. 

L’essentiel de mon travail est d’assister le directeur et le responsable administratif pour l’organisation des bureaux et des comités syndicaux. C’est-à-dire les réunions des élus ou toutes les délibérations sont prises, que ce soient les opérations pratiques du syndicat, les décisions concernant le personnel, les finances ou l’administration générale. Cela implique en amont, de préparer l’ordre du jour, les convocations, les notes explicatives. Pour chaque comité, une note explicative va détailler, de A à Z, chaque point à l’ordre du jour pour l’élu. Par exemple, lorsqu’on leur propose de renouveler un marché, on leur résume les enjeux techniques et financiers de ce marché. Ensuite arrive le jour du comité. Je prends en note en sténo tout ce qui est dit. Cela me permet de réaliser le procès-verbal.
A côté de cela, je réalise des tâches habituelles de secrétariat (courrier, gestion des fournitures) et de gestion des ressources humaines (les congés, les comptes épargnes temps, les visites médicales et les relations avec le Comité National d'Action Sociale). Nouveauté de 2020, je gère aussi les commandes de composteur. 

Qu'est-ce que tu as appris en travaillant au Syndicat Emeraude ?

J’ai découvert énormément de choses sur les déchets, car c’était un univers que je ne connaissais pas. Ce qui m’a beaucoup étonné c’est le coût faramineux de la collecte et du traitement des ordures ménagères. Ensuite, j’ignorais tout le travail de valorisation réalisé. Par exemple, la récupération de la chaleur de l’incinération, qui permet de chauffer des appartements.

Quelle sont tes astuces pour réduire tes déchets au quotidien ?

Avoir un composteur dans mon jardin, a été vraiment un plus pour nous, puisque l’on ne dépose quasiment plus aucuns déchets végétaux à la déchetterie. C’est mon éco-geste le plus important. Ensuite, le fait de travailler dans la même commune que mon lieu d’habitation, me permet de venir travailler à pied ou à vélo. Je ne ramène plus de bouteilles en plastique au travail car j’ai ma gourde.

Tu as de nombreuses orchidées au bureau, c’est ta passion ? 

Effectivement, j’ai au moins 8 orchidées au bureau. On m’en a offert beaucoup et comme j’ai un bureau très lumineux, je les laisse ici. J’ai aussi fait l’expérience d’une bouture d’orchidée qui a fonctionné. Bien entendu j’ai suivi les conseils de Frédéric, notre spécialiste de botanique au Syndicat. Cliquez pour découvrir l'entretien de Frédéric REGNIER.